Présidentielle 2023 : Fayulu, Katumbi et consorts s’allient pour appeler à la mobilisation en cas de proclamation de « fraude électorale »

 

Dans une déclaration faite l’avant-midi de ce dimanche 31 décembre, des candidats président de la République dont Martin Fayulu et Moïse Katumbi ont appelé la population congolaise à la mobilisation générale en cas de publication d’une « éventuelle fraude électorale » par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Il s’agit notamment des candidats président Martin Fayulu, Moïse Katumbi, Floribert Anzuluni, Franck Diongo, Seth Kikuni, Augustin Matata, Denis Mukwege, Théodore Ngoy et Delly Sesanga. Ces opposants au régime Tshisekedi à qui se sont joints certains mouvements citoyens exhortent les congolais à descendre dans la rue contre les « voleurs de ses voix ».

Cet appel à la mobilisation de l’opposition intervient quelques heures avant la publication annoncée, par la centrale électorale, des résultats provisoires de la présidentielle des 20 et 21 décembre derniers.


Il faut dire qu’au lendemain des scrutins, la CENI avait déjà commencé à annoncer les premières tendances à l’élection présidentielle, qui donnent vainqueur Félix Tshisekedi, candidat à sa propre succession pour un second mandat à la tête de la République Démocratique du Congo (RDC), avec 72,04% des voix, suivi de Moïse Katumbi avec 18,92%. Martin Fayulu vient à la troisième (3è) place avec 5,49 % des voix.

Lire aussi  Moïse Moni Della salue "la charge symbolique de la nomination de Sama Lukonde le jour du 39e anniversaire de l'UDPS"

Pendant ce temps, le camp Félix Tshisekedi s’apprête à célébrer sa victoire à la présidentielle depuis le QG de la Team Fatshi 20, situé dans la commune de la Gombe.

Cink Inkonge

 

Lire aussi

Les plus populaires