Ituri : 3 rebelles neutralisés et 2 militaires blessés dans une embuscade rebelle près de Lwemba

 

Une patrouille des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) a été prise pour cible par des hommes identifiés comme miliciens Maï-Maï du groupe Kyandenga, dans un village champêtre situé à une dizaine de kilomètres de Lwemba, dans le sud du territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri.

À en croire la Convention pour la Défense des Peuples Forestiers (CODEPEF) qui livre la nouvelle, l’attaque a eu lieu au village Mugeni, à treize (13) kilomètres au sud-est de Lwemba. Maître Laurent Kambale Kyeya, responsable provincial de cette structure, renseigne que ces affrontements ont fait trois (3) morts côté rebelle.

Selon la même source, un officier du grade de major de l’armée et son garde du corps ont été blessés. Les blessés ont été stabilisés au centre de santé de Lwemba avant leur transfert à Biakato pour une meilleure prise en charge. La CODEPEF appelle « les autorités sécuritaires à porter secours à la population » de cette zone. Depuis l’arrestation de Kyandenga, chef de cette milice, un calme apparent régnait sur cette zone.

Lire aussi  Kinshasa : Plus de 100 jeunes et adolescents de Kingabwa et Selembao sensibilisés sur les méthodes contraceptives par l'ONG Afia Mama

Cette information a également été confirmée par plusieurs sources sécuritaires de la zone. L’Administrateur policier du territoire de Mambasa a indiqué à ACTU7.CD « rassembler les éléments autour cet événement avant de les livrer à la presse ».

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires