Présidentielle du 20 décembre : Le dépôt des recours à la Cour Constitutionnelle s’achève ce mercredi 3 janvier

 

Deux (2) jours étaient accordés aux candidats à l’élection présidentielle du 20 décembre 2023 pour déposer leurs recours devant la Cour Constitutionnelle pour d’éventuelles protestations, après la publication des résultats provisoires par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) qui a consacré Félix Tshisekedi victorieux.

Ce mercredi 03 janvier est la date limite de dépôt des recours pour les contentieux à l’élection présidentielle en République Démocratique du Congo (RDC) où certains candidats, notamment de l’opposition, devraient apporter les preuves suffisantes en contestation des résultats issus de la CENI.

À la dernière nouvelle du côté de l’opposition, les principaux rivaux de Félix Tshisekedi entre autres Moïse Katumbi, Martin Fayulu et Dénis Mukwege refusent de saisir la Cour constitutionnelle pour cette cause.


Dans une déclaration commune lue le 31 décembre dernier, le bloc de neuf (9) candidats président de l’opposition avait appelé au rejet des résultats que la CENI a publiés tout en prévenant qu’elle n’ira pas à la Cour Constitutionnelle pour contester les élections, et a demandé l’annulation des scrutins du 20 décembre 2023, suite aux « irrégularités constatées » tout en exigeant la réorganisation des élections, après une courte durée de transition consensuelle.

Lire aussi  Union sacrée : Mende demande à Tshisekedi d'être prudent concernant des adhésions fantaisistes

Pour rappel, la CENI a provisoirement proclamé le Président sortant à sa propre succession vainqueur de la présidentielle avec 73,34% pour un second mandat de cinq (5) ans, devant Moïse Katumbi 18% et Martin Fayulu 5%.

Dan Bawuna

Lire aussi

Les plus populaires