Ituri : Walese Vonkutu de nouveau meurtrie par les rebelles, 4 personnes tuées à l’Est de Ndalya

 

Les rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) s’activent au jour le jour dans le carnage des civils innocents dans différentes régions des provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri.

Le vendredi 5 janvier 2024 aux environs de onze (11) heures, heure locale, ces rebelles ont encore ôté la vie à quatre (4) personnes et pris en otage trois (3) autres.

L’événement malheureux s’est passé précisément au village Palimumu, à l’Est de la localité de Ndalya, chefferie des Walese-Vonkutu. Selon un acteur politique et ancien coordonnateur de la CRDH (Convention pour le Respect des Droits Humains) antenne d’Irumu, les corps des victimes ont été transférés à la morgue de l’hôpital général de référence d’Oïcha (Beni/Nord-Kivu), où se trouveraient leurs familles pour la mise en terre. Christophe Munyanderu se dit inquiet de la circulation, « sans inquiétude », de ces djihadistes ougandais dans plusieurs bourgades de la chefferie des Walese-Vonkutu.


‹‹ Quatre civils ont été tués par les rebelles ougandais ADF en chefferie des Walese-Vonkutu, territoire d’Irumu. Ces corps ont été ramenés à Oïcha parce que leurs familles se retrouveraient à Oïcha pour l’enterrement. Appelons la force conjointe FARDC-UPDF à multiplier les efforts pour voir comment mettre à l’abri cette population ››, précise Christophe Munyanderu.

Lire aussi  RDC - Insécurité dans l'Est : L'UE apporte un soutien financier de 20 millions d'euros aux FARDC

La nébuleuse ADF a déjà rendu plusieurs familles pauvres. Dépendantes du champs, ces dernières se ont été délocalisées de leurs milieux pour celles supposées sécurisées.

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires