« Si vous vous opposez aux résultats des élections, vous ne pouvez pas obliger tout le monde à désapprouver » (C. Mutamba au camp Katumbi)

 

Candidat Président Nº2 à la présidentielle du 20 Décembre 2023, Constant Mutamba était face à la presse locale et internationale le dimanche 07 Janvier 2024. Le Président de l’opposition républicaine a, à cet effet, exprimé sa position qui est diamétralement opposée à celle de l’opposition radicale qui appelle à l’annulation des résultats des élections du 20 décembre.

« Si vous vous opposez aux résultats des élections, vous ne pouvez pas obliger tout le monde à désapprouver le scrutin du 20 décembre. L’opposition républicaine félicite vivement le président Kadima pour le travail réalisé à la tête de la CENI », a déclaré Constant Mutamba.

Le Responsable de la Dynamique des Progressistes Opposition Républicaine s’est également exprimé au sujet de la polémique concernant l’audio de son échange avec un membre de la CENI qui circule dans les réseaux sociaux.


Il a expliqué ses propos ont été sortis du contexte, dénaturés, tronqués par le camp de Katumbi pour lui faire du chantage.
« Ils ont voulu me recruter pour que je désiste en leur faveur, moyennant de l’argent. J’ai refusé. Ils ont même envoyé des gens pour me recruter au sein du mouvement terroriste du M23, j’ai refusé. Ce matin, ils m’ont encore contacté pour que je sois à la tête d’un mouvement rebelle que je dénonçais. J’ai envoyé ces sms aux services de sécurité. Tout ceci me vaut des chantages pour pouvoir déstabiliser le processus électoral et le pays », a-t-il dit.

Lire aussi  RDC : "L'alternance politique n'est pas l'objectif des élections" (Force grise/DPS aux confessions religieuses)

D’après Constant Mutamba, « Denis Kadima est le meilleur président que la CENI a eu depuis que cette institution existe, car il a apporté des innovations, en publiant les résultats partiels de la présidentielle circonscription par circonscription, une méthode qui a permis à chaque candidat d’évaluer son ancrage politique sur toute l’étendue du pays ».

S’agissant de l’invalidation de 82 candidats aux législatives nationales et provinciales pour notamment fraude, le chef de file de l’opposition républicaine appelle la justice à se saisir du dossier afin de punir sérieusement les fraudeurs.

JKM

 

Lire aussi

Les plus populaires