Beni – Persistance de l’insécurité : Les cours n’ont toujours pas repris à Kokola depuis les dernières attaques des djihadistes

 

Environ trois (3) semaines après l’attaque des rebelles ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées) aux villages Kokola et Opira, sur le tronçon routier Oïcha-Eringeti, groupement des Bambuba-Kisiki, territoire de Beni (Nord-Kivu), les cours tardent toujours à reprendre dans ces entités.

Cette situation, selon la société civile locale, est consécutive à la peur qui gagne encore le chef des habitants. Patrick Musubao, son président, note cependant une petite accalmie qui y est déjà de retour.

‹‹ La situation est quand-même un peu calme depuis ces attaques qui ont eu lieu aux dates du 22 et 23 décembre. Les gens vaquent librement à leurs activités dans leurs champs. C’est seulement l’école qui n’a pas encore commencé ››, a-t-il dit.


Il exhorte les services de sécurité de renforcer la sécurité dans des écoles afin de permettre aux élèves d’étudier en toute quiétude.

Les rebelles ougandais ADF continuent à sillonner différentes régions du territoire de Beni notamment la partie Est de la route nationale numéro quatre (RN4). Cela préoccupe au plus haut niveau le peuple agriculteur.

Lire aussi  Ituri : Neuf civils portés disparus après une attaque des ADF au mont Hoyo

JC Mbafumoja, à Beni

 

Lire aussi

Les plus populaires