Fraudes électorales : « Le peuple congolais est trahi et humilié par Kadima » (Fayulu)

 

L’opposant congolais Martin Fayulu Madidi ne cesse de dénoncer la « fraude planifiée et exécutée » par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) lors des élections générales tenues le 20 décembre dernier sur l’ensemble du territoire national.

Dans un message posté sur son compte X ce mercredi 10 janvier, Martin Fayulu affirme que Denis Kadima a humilié et trahi la population congolaise pour avoir « systématiquement violé la constitution et la loi électorale ».

« La fraude planifiée et exécutée par la CENI est tellement flagrante et grossière que la République est aujourd’hui trahie. Le peuple congolais est humilié par M. Kadima et la CENI qui ont systématiquement violé la Constitution et la loi électorale », a-t-il écrit.


Dans la foulée, le Président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) regrette que ce « simulacre d’élections » doit émailler de plusieurs irrégularités.

Lire aussi  UDPS Tshisekedi : Kabuya interdit de parler et d'agir en ses titres et qualités déchus (officiel)

« Au fait, qui a donné des machines à voter à des particuliers avec codes et mode opératoire ? En plus, les membres de la CENI ont englouti 1,3 milliard de dollars du trésor public dans un simulacre d’élections de la honte, aggravant ainsi la crise de légitimité dans le pays », a-t-il ajouté.

De ce fait, Martin Fayulu insiste et souligne que Denis Kadima et son équipe doivent être arrêtés, car, dit-il, « personne ne peut confisquer le droit du peuple congolais ». « Honte aux fraudeurs ! », a-t-il renchéri.

Mardi, la Cour Constitutionnelle a officiellement confirmé la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle du 20 décembre dernier.

Frank Kalonji

Lire aussi

Les plus populaires