Blanchard Mongomba : « L’invalidation d’Adolphe Muzito n’est ni plus ni moins qu’un règlement de compte à un adversaire politique qui est très engagé dans la résistance » (Interview)

 

Au Nouvel Élan, on digère mal l’invalidation de leur leader, Adolphe Muzito comme député national. Le secrétaire général de son parti parle d’un « règlement des compte ».


Dans un entretien avec ACTU7.CD ce jeudi 16 juin, Maître Blanchard Mongomba pense que cette décision de la chambre basse du parlement ne les déstabilise aucunement.

« L’invalidation d’Adolphe Muzito n’est ni plus ni moins qu’un règlement de compte à un adversaire politique qui est très engagé dans la résistance. Et pour nous, il faut le dire que ça ne pouvait qu’être ainsi, ce n’est pas une surprise. (…) Donc les positions d’Adolphe Muzito n’arrangent pas toujours ceux qui sont au pouvoir. Voilà pourquoi il fallait l’emmener jusqu’à une suspension. Ça ne nous déstabilise pas, au contraire ça nous motive une fois de plus pour continuer le combat », dit-il.



Adolphe Muzito a déclaré, lors d’une de ses sorties médiatiques, qu’il n’allait pas siéger à l’Assemblée nationale qu’il qualifie « d’illégitime ». Est-ce que son invalidation par la chambre basse du parlement n’est pas aussi logique que ça ? À cette question lui posée par le média non-aligné, le SG du Nouvel Élan a été on ne peut plus clair.

« Je crois qu’il y a plus de 500 députés, mais parmi les 500 députés il n’y a même pas le 10 % qui produisent comme Adolphe Muzito le fait en dehors du parlement. Pour ne parler que du cas de ce qui se passe dans l’est du pays, il est le seul des acteurs politiques qui a donné des propositions concrètes pour mettre un terme aux tueries dans la partie Est de notre pays. La proposition ne peut pas se faire seulement au parlement. La proposition est fait au niveau du peuple et le peuple c’est lui qui est le souverain primaire, c’est lui qui est le dépositaire de toutes les actions que nous faisons en tant qu’acteur politique », a-t-il répondu à ACTU7.CD.

Par ailleurs, Maître Blanchard Mongomba souligne que l’invalidation de l’ancien 1er ministre est en même temps une occasion en or pour blanchir leur leader dont d’aucuns soupçonnaient de devenir proche du régime en place.

« D’ailleurs, nous disons une fois de plus que c’est une preuve de plus pour ceux qui repandaient les mauvaises informations selon lesquelles il y aurait un rapprochement entre le régime actuel et Adolphe Muzito. Je crois qu’ils ont reçu la réponse », s’est réjoui Blanchard Mongomba.

Mercredi soir, la commission mise en place par l’Assemblée nationale pour statuer sur le cas des députés nationaux absentéistes, avait rendu ses résultats qui ont conduit à l’invalidation de cinq (5) députés nationaux, dont Adolphe Muzito.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires