Kinshasa : Ngobila s’en va la queue entre les pattes !

 

L’accusateur accusé, c’est le cas de le dire pour ce qui concerne le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila. Une série des malheurs constitue désormais, son partage quotidien. Outre son invalidation par la CENI, pour fraude , corruption , le chef de l’exécutif provincial de Kinshasa a vu ses immunités de gouverneur être levées pour permettre à la justice de le poursuivre.

Ngobila qui disposait de 48 heures pour quitter ses fonctions, a refusé de démissionner jusqu’à ce que la Vice-premature de l’intérieur prenne la décision de le démettre. Dura l’ex sed lex. Seulement, l’homme s’en va, la queue entre les pattes. Le gouverneur transfuge du FCC/ PPRD n’a pas de choix que de subir la rigueur de la loi. Nul besoin de rappeler son arrogance et incompétence dans la gestion de la capitale congolaise traitée de l’une des villes les plus sales au monde.

Ngobila laisse des cadavres dans son placard longtemps dénoncés. Que des projets laissés sans lendemain ! Mais pour des faits mis à sa charge par la CENI qui ont réveillé l’attention de la justice à le poursuivre, le candidat député national dans la circonscription électorale de Funa à Kinshasa, (fraudeur et corrupteur selon la CENI) devra apporter ses preuves pour prouver son innocence. Pendant ce temps, durant cinq ans , c’est le grand chômage comme la majorité des kinois qu’il a condamnés dans cette situation. Qui tue par l’épée, périra aussi par l’épée.

Lire aussi  Des pro Katumbi chez Kabund, une nouvelle coalition en gestation ?

Décidément, la nature a sa façon de rattraper les humains. Ngobila fera peut être la prison peu importe la durée. Une leçon magistrale pour les turiferaires et responsables politiques de tout acabit. L’essentiel vient d’être inauguré par la CENI, la suite est urgemment attendue.

Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires