Kinshasa : Ngobila se rebelle et défie Peter Kazadi !

 

Compté parmi les gouverneurs fraudeurs suspendus pour permettre à la justice de travailler, Gentiny Ngobila se rebelle et défie curieusement le vice-premier ministre ministre de l’intérieur sécurité et affaires coutumières, Peter Kazadi. Des sources dignes de foi rapportent qu’il est là dans son bureau de l’hôtel de Ville.

Ça s’appelle, le non respect de la hiérarchie. Les ordres de l’autorité sont piétinés impunément. Le gouverneur de Kinshasa mis à l’écart, se considère sans nul doute au dessus de la loi. Se prenant pour intouchable, Gentiny Ngobila étale au grand jour, ses insuffisances lesquelles illustrent parfaitement ce qu’il représentait comme autorité provinciale. Voilà pourquoi, insiste un observateur , Kinshasa se trouve dans un état piteux. Le premier citoyen de la ville se disant incorrigible n’avait pour dieu que sa conscience morte.

Que Peter Kazadi son chef hiérarchique décide et à lui de bouder, il y a nécessité d’appliquer la force, suggère un juriste de renom. Pour ceux qui ont bonne mémoire, Ngobila n’est pas à son premier coup. L’on se souviendra que du temps de Gilbert Kankonde , le gouverneur suspendu fit couler le sang des innocents au marcher central de Kinshasa  » Zando » pour son refus d’obéir aux ordres de sa hiérarchie. Ngobila est un récidiviste inégalé.
Pour certains analystes, il met au grand jour son goût pour le sang.


Nul besoin de rappeler son passé de gouverneur de Maï Ndombe. Le sang inoncent coula à Yumbi sans que cet homme ne soit poursuivi. À la lumière de ce qui se passe actuellement, l’on s’achemine bel et bien vers un affrontement entre sa garde et les éléments qui seront probablement envoyés pour le neutraliser.

Lire aussi  Des conflits sanglants dus à la terre à Rutshuru (Enquête de Patrick Abely)

Zamenga Odimbale

Lire aussi

Les plus populaires