Ngobila : « Le Président m’a dit d’aller à la Cour Constitutionnelle »

 

Pourtant suspendu pour avoir été cité dans la liste de 82 candidats députés invalidés pour fraudes électorales et détention de la machine à voter, le Gouverneur de la ville province de Kinshasa se montre confiant pour gagner la bataille aux législatives nationales.

Au cours d’une réunion avec ses proches collaborateurs, Gentiny Ngobila rassure qu’il ira jusqu’à la Cour Constitutionnelle pour « récupérer ses voix ». Selon lui, ses voix lui ont été retirées délibérément.

« N’ayez pas peur, nous continuons de suivre. Le Président m’a dit d’aller à la Cour constitutionnelle. Ils nous ont retiré nos voix délibérément, nous allons les récupérer de la même manière », a-t-il déclaré.


Le leader de l’Alliance pour le Congo et le Peuple (ACP) continue de rejeter non seulement son invalidation et toutes les charges lui imputées par la CENI, mais aussi et surtout sa suspension de la tête de la ville de Kinshasa. La preuve, c’est que malgré la levée de ses immunités par l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Gentiny Ngobila n’a pas déposé sa lettre de démission dans le délai prévu par cet organe.

Lire aussi  Ass. Nat. : Le débat sur la problématique d'eau et d'électricité retourné à la commission ATIC

Il y a quelques jours, ce cadre de l’Union sacrée de la nation du Président Félix Tshisekedi avait, dans une correspondance adressée au Premier ministre Sama Lukonde, sollicité l’annulation de la décision de sa suspension par le VPM Peter Kazadi.

Frank Kalonji

Lire aussi

Les plus populaires