Kasaï Central : Invalidé pour fraude et détention illégale du DEV, le Vice-gouverneur Martin Makita proclamé élu par Kadima et sa bande

 

Les faux pas de Denis Kadima et sa bande se comptent désormais en série. Les dénonciations s’enchainent comme pas possible. La proclamation des résultats provisoires des législatives provinciales vient creuser la tombe de de Monsieur l’expert électoral et ses compagnons tant vantés ”pourtant vides dans le fond « .

Les cas des députés provinciaux proclamés par la seule volonté des membres de la CENI sont multiples. Invalidé pour fraude et détention illégale du DEV (dispositif électronique de vote), le Vice-gouverneur du Kasaï Central Martin Makita est proclamé élu député provincial par Kadima et sa clique. Un exemple palpable qui appelle à des commentaires dans tous les sens. Pourquoi cette saugrenue initiative de proclamer élus, les invalidés ou des fictifs? Kadima et ses hommes se prennent-ils pour seuls maîtres à bord ? L’impression que le commun de mortel congolais a, est que le Kimbanguiste a perdu le coeur lorsqu’il bafoue le travail exécuté par les autres lors de la campagne électorale. Une tâche loin d’être donnée à tout le monde tant sur le plan financier, matériel que physique.

Lire aussi  UDPS : Pleurs et grincements des dents chez Kabund !

Il aurait-il eu pot de vin? La réponse affirmative n’est pas à exclure bien plus lorsque des cas similaires sont signalés à plusieurs endroits. Que le vice – gouverneur du Kasaï Central Martin Makita invalidé pour des motifs vérifiables se retrouve parmi les élus, on peut également conclure que l’initiative d’invalidation n’était qu’un trompe l’oeil? La réponse à cette question ne peut qu’être positive. D’où cette nécessité de voir la justice faire son travail. Trop c’est trop, s’indigne un observateur de la situation politique de la RDC depuis plus de trois décennies.


Kadima et compagnons ne méritent pas le Panthéon, poursuit-il avant de chuter, la petite porte de l’histoire , leur est grandement ouverte pour avoir terni à l’instar de ses prédécesseurs, l’image du pays.

Mupech-pech André

 

Lire aussi

Les plus populaires