RDC : Mbemba, Bakambu et Bongonda dénoncent l’agression de la population dans la partie Est

 

Malgré qu’en pleine Coupe d’Afrique des Nations (CAN), les coeurs des joueurs congolais battent en direction de l’Est de la RDC où la population congolaise est massacrée par différents groupes armés dont le M-23/RDF. Chancel Mbemba, Cédric Bakambu et Théo Bongonda ont notamment glissé quelques mots sur le récent bombardement à Goma (Nord-Kivu).

Dans un message posté sur X, le capitaine de l’équipe nationale a adressé un message de réconfort aux familles éplorées.

« Une très grosse pensée pour toutes les victimes des atrocités de Goma et à leurs familles. Je prie de tout mon cœur que mon pays retrouve sa paix », a écrit Chancel Mbemba.


De son côté, l’attaque congolais Cédric Bakambu a condamné les massacres de la population de l’Est aux yeux de tous.

« Tout le monde voit les massacres à l’Est du Congo. Mais tout le monde se tait. Mettez la même énergie que vous mettez pour parler de la CAN pour mettre en avant ce qu’il se passe chez nous, il n’y a pas de petits gestes », écrit Bakambu via son compte.

Lire aussi  UEFA Europa League/16e de finale : Young Boys de Meschak Elia battu 1-3 par Sporting CP à domicile

Theo Bongonda exige, de son côté, que ces massacres cessent à l’immédiat, et que les auteurs de cette barbarie répondent devant les juridictions compétentes.

« A mon échelle, j’apporte tout mon soutien aux familles des victimes. Ce sont des monstres et cela doit cesser IMMÉDIATEMENT ! J’espère de tout cœur que quelque chose sera mis en place contre ces “gens” sans cœur ni valeurs, je serai TOUJOURS du coté du Congo. Nous vous AIMONS », écrit Théo Bongonda.

Plusieurs autres léopards ont apporté également leur soutien aux citoyens congolais de l’Est, victimes de l’explosion de l’obus à Goma qui a blessé un père de famille et sa fille, ce lundi 05 février 2024.

Dans un communiqué rendu public à ce jour via son Ambassade, les États-Unis d’Amerique a officiellement appelé le Rwanda à cesser de soutenir le M23 dans les massacres de la population congolaise dans sa partie Est.

Dan Bawuna

 

Lire aussi

Les plus populaires