Ituri : À quelques heures du match des Léopards, des vareuses de la RDC introuvables sur le marché à Mambasa

 

Malgré le contexte sécuritaire incertain, les populations de Mambasa, dans la province de l’Ituri, se préparent pour le rendez-vous de l’équipe nationale de football. Les léopards de la RDC croisent, ce mercredi 7 février 2024, les éléphants de la Côte d’Ivoire, en match comptant pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football.

Depuis l’après-midi de ce mercredi 7 février 2024, trouver une combinaison aux couleurs de l’équipe nationale relève d’un véritable parcours de combattant. Que ce soit à Mambasa centre, Niania, Badengaido, Biakato… les vaseuses, quoi que contrefaites, des léopards sont rarissimes. Chiffra Dino, jeune supporter des léopards a fait le tour des marchés de Mambasa et est rentrée mains bredouilles.

« (…) Les nouvelles vaseuses de la RDC ne sont pas sur le marché. Je viens de Zala na Mbangu et de Mputu, je n’ai pas trouvé. Je vais seulement porter l’ancienne vaseuse », se résigne-t-elle.

Lire aussi  UEFA conférence League/16ème de finale : Réal Bétis éliminé, Cédric Bakambu buteur !

Emmanuel Muliro tient une boutique d’habillement sur une des rues les plus fréquentées de Mambasa. Il assure avoir vendu ce jour une centaine de vareuses. Une occasion pour lui de faire monter le prix étant donné qu’il est le seul à en avoir.

« (…) Depuis le début de la CAN, j’ai vendu au moins cent vareuses. Aujourd’hui, il ne reste que ces deux ici. Au début, je vendais la pièce à 17 mille, mais aujourd’hui, c’est 10 dollars soit 25 mille francs pour les connaissances », déclare-t-il.

Pendant ces temps, les pronostics fusent de partout. Si certains rappelent que la RDC avait battu la Côte
d’Ivoire (4-3) avec la génération des Bolasie, Bokila et compagnie, d’autres cependant restent méfiants envers cette équipe miraculeusement qualifiée mais qui s’est révélée être très mordante face au Mali notamment…

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires