Guerre dans l’Est RDC : Cyril Ramaphosa approuve l’envoi de 2900 militaires pour combattre les groupes armés au Nord-Kivu

 

Le Président Sud-Africain Cyril Ramaphosa a autorisé, lundi 12 février 2024, l’envoi de deux mille neuf cents (2900) soldats en République Démocratique du Congo (RDC).

Ces soldats sud-africains sont déployés dans la province du Nord-Kivu pour combattre les groupes rebelles, dont notamment le mouvement du 23 mars (M-23) soutenu par le Rwanda. À en croire la présidence sud-africaine, ces militaires font partie de la force de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC).

Selon la même source, cette mission ira jusqu’en décembre 2024 et coûtera au moins deux (2) milliards de rands au Trésor public du pays de Nelson Mandela. Des dépenses qui ne vont pas affecter le reste de la programmation militaire dans la Nation Arc-en-ciel.


« L’emploi couvrira la période du 15 décembre 2023 au 15 décembre 2024 et il a été autorisé conformément aux dispositions de l’article 201 (2) (c) de la Constitution de la République d’Afrique du Sud. Les dépenses budgétisées à engager pour l’emploi s’élèvent à un peu plus de 2 milliards de rands. Ces dépenses n’impacteront pas les provisions pour l’entretien régulier et les réparations d’urgence des forces de défense », écrit la Présidence sud-africaine sur X (ex Twitter).

Lire aussi  Ituri : Retour au calme après de violents combats entre deux groupes armés près de Komanda

Le gouvernement de la RDC avait, en décembre 2023, signé l’Accord portant statut de la force de la SADC qui devrait être déployée en République démocratique du Congo. Kinshasa s’était ainsi engagé à mettre à la disposition de cette force, les facilités diplomatiques liées à ce type d’intervention.

Placée sous le commandement du général sud-africain Monwabisi Dyakopu, la force de la mission de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) en République démocratique du Congo (SAMIDRC) a pour mission de soutenir le Gouvernement congolais dans ses efforts pour rétablir la paix et la sécurité dans l’est de la RDC, qui a connu une augmentation des conflits et de l’instabilité posée par la résurgence des groupes armés.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires