Agression rwandaise : À Bunia, des étudiants dans la rue pour soutenir les FARDC

 

L’agression rwandaise sous le label du Mouvement du 23 Mars (M23) ne cesse de susciter des réactions non seulement dans l’Est de la RDC ou sur toute l’étendue du territoire national, mais aussi sur le plan international. Des appels à des manifestations sont enregistrés ça et là pour protester contre les tueries des civils dans cette partie du pays.

Dans la ville de Bunia, chef-lieu de la province de l’Ituri, les étudiants de plusieurs institutions supérieures et universitaires ont été dans la rue le mardi 13 février pour notamment soutenir les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), engagées sur les lignes de front contre les envahisseurs du M-23/RDF au Nord-Kivu voisin.

Vêtus en noir, ces étudiants avaient des calicots sur lesquels on pouvait lire « plus jamais l’agression à l’Est de notre pays », « il est bon et doux de mourir pour sa patrie », « Kagame n’est pas congolais, tu seras tueeee! », « Je suis Ituri, plus jamais seul ».

Lire aussi  Beni : un mort et des blessés dans une attaque rebelle à “Cantine”

Dans une marche qui est partie de la tribune officielle au centre ville, ces étudiants, environs cinq cents (500), se sont dirigés à la mairie où un mémorandum a été lu et déposé à autorité urbaine.

« Depuis un certain temps, le groupe M-23 était un responsable d’une série d’attaques brutales, visant des civils innocents, des forces de sécurité, des infrastructures vitales, constituant ainsi des crimes de guerre, crimes contre l’humanité », ont dénoncé ces étudiants dans leur mémorandum lu par Jonas Ringwegi, président de la représentation des étudiants du Congo, section de l’Ituri.

Ils ont, à cet effet, recommandé au gouvernement non seulement de fermer les ambassades congolaises dans tous les pays qui seraient de mèche avec le Rwanda dans cette agression », mais aussi de dépêcher les forces spéciales de la RDC dans la province du Nord-Kivu et de l’Ituri avec toutes les logistiques nécessaires pour rayer les rwandais agresseurs et mettre fin de façon définitive à cette tuerie sans merci. Ils ont aussi demandé à la communauté internationale de sanctionner les actes terroristes du M-23/RDF.

Lire aussi  Ituri : L'arrêt des activités scolaires et de soins de santé bloquent le retour de plusieurs familles à Manya (Reportage)

Le commissaire Supérieur principal Mbuyi Kola Jean-Bosco, qui a réceptionné ce mémorandum, a salué le dévouement de ces étudiants et promet de le transmettre à qui de droit.

C’est depuis plus de deux ans que plusieurs entités de la RDC sont sous contrôle du M23 soutenu par le Rwanda. Pour tenter de le repousser, les Forces Armées et le groupe d’autodéfense des patriotes Wazalendo se sont engagés sur plusieurs axes où ils lancent des affrontements contre ces rebelles.

Moïse Ulang’u

 

Lire aussi

Les plus populaires