Ituri : Une dizaine de personnes tuées dans une embuscade rebelle à Djugu

 

Après plusieurs mois d’accalmie, la Coopérative pour le Développement au Congo (CODECO), active dans le territoire de Djugu, en Ituri, vient de faire parler de nouveau d’elle. Après avoir pris en otage une vingtaine de personnes qui revenaient d’un deuil, cette milice a exécuté une dizaine d’entre elles.

D’après plusieurs sources concordantes, l’embuscade a eu lieu au village Tali, situé à au moins quarante (40) kilomètres au nord de Bunia, chef-lieu de l’Ituri. Ces personnes revenaient dans la soirée du 16 février 2024, d’un deuil au village Katoto, dans la même zone.

Selon Radio Okapi, ces miliciens ont exécuté, de sang froid, seize (16) de leurs otages avant l’arrivée de l’intervention de l’armée et des casques bleus. Au moins une vingtaine d’otages ont été sauvés et acheminés dans leurs villages par l’armée congolaise, renseigne la même source. D’après toujours la même source, ces miliciens venaient du village lacustre de Café où ils auraient perdu dix (10) de leurs hommes dans des affrontements avec un groupe armé d’autodéfense.

Lire aussi  Ituri : 5 djihadistes neutralisés par l'armée à Tchabi

Du côté des « communautés victimes » (G-5), c’est la désolation et l’incompréhension. Vital Tungulo, président intérimaire de cette structure, estime que l’Etat congolais a oublié les ituriens.

« (…) Nous avons été surpris très désagréablement par cette nouvelle. Pour la énième fois, enregistrer la perte de plusieurs personnes comme ça, c’est une façon de remuer le couteau dans la plaie. Nous pensons que l’état Congolais ne s’intéresse pas sur ce qui se passe en Ituri. Le bilan c’est 16 morts », se désole Docteur Vital Tungulo dans un entretien accordé à un confrère depuis la zone.

Pourtant, il y a quelques jours, ce groupe armé s’est engagé pour la paix dans la zone. Signataire d’au moins deux (2) actes d’engagement pour la paix, la CODECO n’a jamais tenu parole. « Alors qu’au Nord-Kivu, les groupes armés combattent les étrangers, pourquoi la CODECO ne combat pas les ADF (Forces Démocratiques Alliées) qui tuent les gens tous les jours en Ituri ? », s’interroge un internaute sous émotion…

Lire aussi  Nord-Kivu : Des mouvements citoyens appellent aux manifestations pour exiger la libération de l'artiste Idengo

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires