Nord-Kivu : L’agression rwandaise au menu d’une table ronde FARDC-MONUSCO-société civile à Goma

 

Une réunion mixte mettant autour d’une même table les militaires FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo), la MONUSCO (Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo), la société civile ainsi que les services spécialisés s’est tenue le lundi 19 février 2024 à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Il a été question d’évaluer l’évolution des opérations militaires contre les sanguinaires du M-23/RDF après que la population ait accusé les casques bleus de collaborer avec ces terroristes rwandais afin de faciliter la prise de l’agglomération de Sake, situé dans le territoire de Masisi, à quelques 20 mètres de la capitale provinciale.

Présent à la rencontre, le commandant des opérations au Nord-Kivu et du Sud-Kivu, le lieutenant général Fall Shikabwe a affirmé que l’heure est maintenant à une collaboration sincère entre la MONUSCO et les Forces Armées Congolaises afin de contrecarrer les hommes de Paul Kagame Nyakabarwa.

Lire aussi  Parc des Virunga : Pour avoir abattu les éléphants pour le commerce des ivoires, 2 braconniers aux arrêts !

Cet échange se tient alors que la ville de Goma et ses environs sont sous pression des terroristes du M-23/RDF. Depuis le début du mois en cours, plus d’une personne sont mortes dans l’explosion des bombes larguées par ces mêmes terroristes.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires