Destruction du mur de soutènement de l’avenue Elengesa : Le bourgmestre de Makala condamné à 5 ans de prison ferme

 

Les choses sont allées très vite pour le Bourgmestre de la commune de Malala. L’ordre qu’il a donné à certains jeunes de briser le mur de soutènement de l’avenue Elengesa, vient de lui coûter la prison.

Au cours d’un procès en flagrance ouvert lundi 26 février 2024, la Cour de Cassation a condamné l’autorité municipale de Makala à cinq (5) ans de servitude pénale principale pour « vandalisme des ouvrages publics », selon les termes de l’arrêt rendu par les juges.

Les jeunes qui ont exécuté l’ordre n’ont pas échappé à la rigueur de la loi. Ils seront chacun garder derrière les barreaux durant deux (2) ans chacun.


Cette audience a un caractère pédagogique, selon le 1er président de la Cour de Cassation, auteur de cette initiative judiciaire. Ndomba Kabeya Elie Léon croit dur comme fer que cette audience publique pourra dissuader tous ceux qui s’adonnent à des actes de vandalisme vis-à-vis des ouvrages publics.

Lire aussi  CENI : La COMICO ne fait pas partie de six confessions religieuses qui ont opté leur choix sur Malonda (Déclaration)

On se rappelle que, dans la vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, l’on pouvait voir des jeunes avec des instruments de casse, en train de detruire une partie du murs de soutènement de la Route Elengesa à Kinshasa pour permettre à un particulier de se frayer un passage vers sa demeure, alors que cette voie extrêmement importante venait tout juste d’être réhabilitée par les autorités provinciales.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires