PTNTIC : Le Ministre Augustin Kibassa Maliba représente la RDC au congrès mondial de la téléphonie mobile à Barcelone

 

Le Ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Augustin Kibassa Maliba séjourne depuis lundi 26 février 2024 à Barcelone (Espagne) où il représente la République Démocratique du Congo (RDC) au programme Ministériel du congrès mondial de la téléphonie mobile qui se tient du 26 au 28 févier 2024 à Barcelone en Espagne.

Cet évènement de grande envergure organisé par l’Association mondiale des opérateurs de téléphonie mobile (GSMA), constitue une importante opportunité offerte aux opérateurs du secteur par la GSMA ( Association internationale des operateurs de téléphonie mobile) qui a accueilli cette année un nombre record de plus de 196 délégations représentant 151 pays et 45 organisations intergouvernementales.

Conduit par la Directrice de la région Afrique GSMA, le programme ministeriel de cette année est un programme qui a réuni dans une session autour d’une même table, presque toutes les parties prenantes de la RDC a savoir, les Ministres des PTNTIC, du Numérique, les présidents des Autorités de Régulation de la Poste et des Télécommunications (ARPTC), le chargé des mission du fonds de développement des services universels, les opérateurs de télécommunications, les partenaires de développement et la GSMA.
Cette rencontre est faite afin de trouver des solutions au déploiement efficace imminent de la technologie mobile.


D’où l’intérêt pour l’Afrique en général et la RDC en particulier de s’impliquer dans les discussions et arrangements des différentes régions de l’Union Internationale des Télécommunications. (UIT).
En collaboration avec les parties prenantes de la République Démocratique du Congo (RDC) , le programme Ministériel a organisé un dialogue national ce mercredi 28 février (en marge de ces assises) qui s’est penché essentiellement sur la RDC.
L’objectif principal de cette session est de délibérer sur les leviers qui permettent d’accélérer la numérisation de l’économie et sur le rôle de la technologie mobile.
Le programme Ministériel cherche à comprendre les interventions nécessaires du point de vue politique et d’investissement pour accélérer la numérisation en RDC, raison pour laquelle elle a initié un dialogue national question d’obtenir des résultats qui visent à réunir les principales parties prenantes de l’économie numérique de la RDC.
Pour cette année, toutes les parties prenantes de la RDC sont présentes à ces assises pour discuter ensemble dans le but de favoriser la collaboration et faire progresser le paysage numérique du pays. Cette occasion permettra à la délégation congolaise de :

Lire aussi  Investiture de Félix Tshisekedi à la présidence de l'UA : le Chef de l'État congolais est arrivé à Addis Abeba ce vendredi

• Délibérer sur les mesures ou interventions qui peuvent être mises en oeuvre pour renforcer la transparence et la confiance entre les parties prenantes ;

• Favoriser un environnement propice à l’investissement et à l’atténuation des risques ;

• Examiner le rôle des technologies numériques dans la transformation économique de la RDC, comment peuvent-elles stimuler le développement socio-économique en augmentant la productivité, en créant des emplois et en améliorant la gouvernance ;

• Identifier les opportunités et quantifier la valeur économique de l’adoption des technologies numériques dans des secteurs spécifiques de l’économie et identifier les moyens de les exploiter grâce à des réformes politiques pour soutenir la transformation numérique ;

° Discuter des réformes stratégiques prioritaires visant à encourager l’adoption et l’utilisation des technologies numériques, notamment : la réforme de la politique fiscale pour améliorer la mobilisation des ressources, stimuler l’investissement dans les infrastructures à large bande et encourager l’adoption et l’utilisation par la population d’appareils et de services numériques abordables, la réforme de la politique du spectre pour assurer l’expansion des réseaux mobiles à haute performance, avec la technologie la plus avancée, la réforme de la politique de déploiement des réseaux afin d’encourager le partage des infrastructures et de minimiser les formalités administratives et le coût des déploiements sur le site.

Lire aussi  Diplomatie : la RDC et les États-Unis reprennent la coopération militaire et sécuritaire

° Élaborer une feuille de route pour suivre les progrès et mesurer l’impact des efforts d’inclusion numérique.

En marge de ce congrès, le Ministre Kibassa Maliba et sa délégation ont assisté à la Global Ministers Reception organisée lundi 26 février par ses homologues de la transformation numérique et de la fonction publique d’Espagne, avant de prendre part à la 18e réunion du comité de pilotage de Smart Africa le jour suivant.

Au cours de cette réunion, les participants ont discuté sur des détails des actions de la 17è réunion du comité de pilotage et le secrétariat a présenté plusieurs points sur la mise à jour des lignes directrices.

CP

 

Lire aussi

Les plus populaires