Ituri : Une structure de jeunes opposée à un « partage déséquilibré des postes » du bureau de l’assemblée provinciale

 

À l’approche des élections des membres du bureau définitif de l’Assemblée provinciale de l’Ituri, dans l’est de la République Démocratique du Congo, les formations politiques consultent et forment des alliances. Ces alliances qui s’accompagnent des « accords de partage de postes » ne sont pas du goût de tout le monde.

Étant tombé sur un document établi lors d’une prétendue rencontre entre le comité provincial de l’Union Sacrée et les élus provinciaux, Xavier Assani, coordonnateur national de « Jeunesse na Biso », qualifie cette proposition de « blague de mauvais goût » et appelle les élus à passer outre cette proposition.

« (…) Quand l’Union sacrée propose Mahagi à la présidence, ne sait-elle pas que ce dernier a déjà géré cette institution durant la première législature de la nouvelle province de l’Ituri ? Lorsque ce conglomérat des fédéraux propose le poste de rapporteur Adjoint à AB50 Mambasa, peuvent-ils dire aux Ituriens concrètement à qui ils veulent donner ce poste ? (…) Jeunesse Na biso ASBL appelle nos députés provinciaux à ignorer cette bêtise qui non seulement a un caractère de perturber la cohésion des Ituriens mais également à frustrer les autres, car nous le savons tous, que nous gérons par rotation », écrit Xavier Assani dans un document transmis à ACTU7.CD.


Revanant sur la succession des présidents au perchoir de l’assemblée provinciale, Xavier Assani pense que « seuls Irumu, Mambasa et Aru restent éligibles à la présidence de cette Assemblée, car nos frères de Mahagi l’ont déjà gérée. Mambasa déposera sa candidature à la tête de cette assemblée pour respecter la rotation. Ce n’est pas la trahison ».

Lire aussi  Sénat : "la communauté kwangolaise" appelle les sénateurs à élire Nathalie Bul’an’sung Sanata au poste de rapporteur adjoint

Selon un document signé par quelques fédéraux des partis membres de l’Union Sacrée de la Nation daté du 20 mars 2024, les élus et partis politiques en Ituri se sont accordés que la présidence de l’organe délibérant revienne au territoire de Mahagi (AFDC-A) tandis qu’Irumu et Mambasa (A-A/UNC et MLC) devront se battre pour arracher la vice-présidence. À ce point précis, il aurait été demandé au Mouvement de Libération du Congo (MLC/Mambasa) de se retirer pour des raisons de « cohésion ». Le territoire d’Aru devra occuper le poste de rapporteur et Mambasa devra assurer son adjoint (UDPS et B50). Le questeur du prochain bureau proviendrait d’Irumu et devrait être une femme (AACPG).

Pendant ce temps, le bureau provisoire annonce la tenue des élections des membres du bureau définitif au 27 mars prochain. Verdict attendu donc la semaine prochaine…

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires