RDC : Augustin Kabuya accuse Joseph Kabila de « soutenir l’agression rwandaise »

 

Le Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) a affirmé, devant une marrée humaine, lors d’une matinée politique ce samedi 30 mars, au siège du parti présidentiel à Kinshasa, que l’ex président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila Kabange, « a fui le pays en catimini, parce qu’il sait qu’il est derrière la guerre qui sévit dans l’Est ».

Augustin Kabuya Tshilumba rapporte que Kabila n’a laissé aucune trace à la Direction Générale de Migration (DGM).

« Pour votre information, au moment où je vous parle, Joseph Kabila a fui le pays, il n’habite plus ici. Il n’a laissé aucune trace à la DGM, il est parti en catimini parce que c’est lui qui est derrière la guerre qui sévit dans l’Est du pays. Moi, j’étais déjà au courant de ça », a-t-il déclaré sous les acclamations des militants et combattants du parti présidentiel.

Lire aussi  Assemblée Nationale : L'état de siège prorogé pour la 7e fois dans les provinces de l'Ituri et Nord-Kivu

Pour soutenir son argumentaire, il prend pour exemple certains jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), qui ont récemment intégré les rangs des rebelles, dirigés par l’ex président de la CENI, Corneille Nangaa.

À ce sujet, le secrétaire permanent adjoint du parti de Joseph Kabila avait déjà donné leur position. Ferdinand Kambere a affirmé que ceux qui intègrent l’Alliance Fleuve Congo (AFC) le font à titre personnel. Seulement, des critiques sont allées dans le sens de condamner le silence du PPRD qui, avant cette réaction intervenue après qu’il soit indexé, n’a fait aucun communiqué pour contester l’intégration de certains de leurs membres dans des groupes rebelles.

Jacob Séraphin Nkita

Lire aussi

Les plus populaires