Guerre dans l’Est : Kabila, Lubaya, Olengankoy cités parmi les complices politiques de Nangaa

 

Les Formes armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont présenté à la presse, vendredi 5 avril 2024, Éric Nkuba Shebandu alias Malembe. Celui-ci est le conseiller stratégique et politique de Corneille Nangaa, nouveau chef rebelle à la solde du Rwanda, dans l’Est de la RDC.

À en croire l’armée congolaise, cet Éric Nkuba Shebandu est l’une « des pièces maîtresses » de l’alliance Fleuve Congo (AFC) ou Mouvement du 23 mars (M-23), groupe rebelle rwandais opérant sur le sol congolais avec l’ancien président de la CENI à sa tête.

Arrêté en janvier 2024 à l’aéroport international de Dar Salam par l’immigration tanzanienne, le prévenu rebelle Éric Nkuba a cité plusieurs personnalités congolaises au cours de son interrogatoire par les services spécialisés. Il s’agit notamment de l’ancien président Joseph Kabila, de l’ancien député national André Lubaya, du professeur Bob Kabamba, du président de Conseil National de Suivi de l’Accord (CNSA) Joseph Olengankoy et de l’ancien directeur général de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) Patient Saiba.


Toujours d’après les mêmes sources, toutes ces personnes étaient des contacts du parti politique de Nangaa. L’ancien président Joseph Kabila devrait prendre des contacts politiques pour le compte de Corneille Nangaa, précisent les mêmes sources. La présentation de M. Nkuba Shebandu intervient une semaine après que le secrétaire général du parti au pouvoir, Augustin Kabuya, a révélé que l’ancien président Joseph Kabila était à la base de l’insécurité qui sévit dans l’Est du pays. La justice va-t-elle se saisir du dossier en vue d’entendre les personnes citées ? Les prochaines semaines nous en diront plus.

Lire aussi  Propos expansionnistes de Kagame : LAMUKA/Muzito insiste sur la construction d'un mur séparant la RDC et le Rwanda

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires