EXETAT/Kasaï : Les finalistes basés à Kamako passent les épreuves à 75 km de leurs habitations faute de centre

 

Dans le cadre de la passation des épreuves hors-session de l’examen d’État, les finalistes des écoles de la frontière basée à Kamako passent leurs épreuves dans la commune rurale de Kamonia, chef lieu du territoire de Tshikapa (Kasaï), distant de 75km par rapport à leur lieu d’habitation, faute d’un centre sur place.

L’alerte est de la société civile qui estime que les élèves courent un danger permanent dans ce voyage d’un jour à pied pour présenter les épreuves.

« Les écoles de l’axe Kamako ont présenté 170 candidats à ces épreuves. Et pourtant, sur place à Kamonia, il y a deux centres pour l’examen d’état. Un centre revient de droit aux écoles de Kamako. La distance effectuée par les élèves de Kamako a une incidence sur la réduction des effectifs, car ça demande beaucoup de moyens financiers pour la passation des épreuves à Kamonia », alerte abbé Keshilemba, coordonnateur de la société civile force vive de Kamako.

Lire aussi  Maï-Ndombe : Les étudiants de l'ISP Inongo protestent contre la hausse frais académiques

Cet acteur social lance un appel aux autorités compétentes pour accorder un centre de l’examen d’État aux écoles de l’axe Kamako, situé à 150 Km de la ville de Tshikapa, au Kasaï.

Ces épreuves de la hors-session ont été lancées par le Ministre Aaron Katshimu, chargé de l’EPST et en même temps gouverneur de province à l’intérim.

Au total, quinze mille cent vingt-six (15.126) candidats finalistes du secondaire dont cinq mille cent et cinq (5.105) filles prennent part, du 06 au 10 mai 2024, aux épreuves préliminaires de l’examen d’État édition 2023-2024 sur l’ensemble de la province éducationnelle Kasaï 1.

Diaris Kindalo, à Tshikapa

Lire aussi

Les plus populaires