Ituri : Onze morts et plusieurs maisons incendiées après une attaque rebelle à Ndimo

 

Des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF) continuent à endeuiller la province de l’Ituri. Malgré les efforts des autorités compétentes, ces terroristes multiplient des attaques contre la population.

Le dernier cas date de la nuit de lundi à ce mardi 14 mai 2024 au village Ndimo dans la chefferie de Walese Vonkutu, sur la route Luna-Komanda, dans le sud du territoire d’Irumu. D’après les sources de la société civile d’Irumu, onze (11) personnes ont été tuées dans cette attaque. Christophe Munyanderu, coordonnateur territorial de la Convention pour le respect des droits humains (CRDH) à Irumu, dresse également le bilan de cinq (5) maisons incendiées par ces rebelles. L’acteur civique parle d’une négligence des informations fournies par les populations aux autorités.

« (…) Le bureau de la CRDH/Irumu compatit avec les familles qui ont perdu les leurs tout en condamnant cet acte de la négligence des autorités politico-administratives et militaires qui ne veulent pas répondre positivement aux recommandations et demandes de la population qui a toujours appelé Kinshasa à renforcer les effectifs militaires dans les zones contrôlées par les ADF », écrit Christophe Munyanderu dans une note distribuée aux médias.

Lire aussi  Nord-Kivu - Bombardements du M23/RDF : La cité de Mweso se vide de ses habitants (notabilité)

Cette attaque se produit quelques heures après la visite d’itinéraire de l’administrateur militaire du territoire d’Irumu dans cette zone. Une visite qui a fait suite à une succession d’attaques rebelles dans la contrée.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires