Ituri : Plus de deux mille personnes tuées depuis l’instauration de l’état de siège (Société civile)

 

La société civile de l’Ituri vient de livrer le bilan de son évaluation de l’état de siège, mesure sécuritaire exceptionnelle en vigueur dans le Nord-Kivu et l’Ituri depuis trois (3) ans.

Dans une déclaration faite à la presse dans la matinée de ce lundi 13 mai 2024, Dieudonné Lossa, coordonateur provincial de la société civile, a dressé un bilan largement sombre sur le plan sécuritaire en Ituri. D’après les chiffres livrés, au moins deux mille cent quarante-quatre (2.144) personnes ont été tuées ces trois (3) dernières années, tandis que deux cent quarante-six (246) personne et quatre cent quatre-vingt-neuf (489) autres ont été respectivement blessées et prises en otage.

Sur le plan infrastructure, la société civile de l’Ituri note que deux mille deux cent dix-sept (2217) habitations ont été incendiées et une trentaine de boutiques pillées. Dix-neuf (19) véhicules et quarante-huit (48) motos ont été incendiées. Des hôpitaux et autres structures sanitaires et scolaires ont été soit saccagées soit pillées. Plus de mille vaches et plus de trois cent chèvres ont été pillées, note la même structure citoyenne.

Lire aussi  Nord-kivu : 19 sujets rwandais arrêtés à Nyiragongo après avoir tenté d'entrer en RDC clandestinement

Malgré ce tableau sombre, les forces vives de l’Ituri notent l’amélioration de la voirie urbaine en ville de Bunia avec notamment l’asphaltage de principales artères du chef-lieu de la province. Ce qui n’a pas empêché la société civile d’appeler le Président de la République à mettre un terme à l’état de siège dans cette partie, toujours en proie à l’insécurité, même si le gouverneur militaire et ses partisans pensent que cette mesure sécuritaire exceptionnelle a réussi au dessus de la moyenne.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires