Sud-Kivu : Quatre militaires condamnés à mort pour meurtre des civils à Katana

 

Le tribunal militaire de garnison de Bukavu, dans la province du Sud-Kivu vient de condamner à mort, quatre (4) soldats des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour meurtre.

Le verdict a été rendu à l’issue des audiences foraines organisées à Katana, dans le territoire de Kabare, dimanche 26 mai 2024. Les soldats condamnés appartiennent au bataillon spécial basé dans la cité de Katana.
Par ailleurs, le tribunal militaire a acquitté deux (2) militaires dont le commandant de cette unité de l’armée pour insuffisance des preuves.

Dans la nuit du 21 mai dernier, un militaire qui était tombé amoureux d’une jeune dame voulait lui forcer la main. Face à la résistance du père de la fille, le militaire avait tiré à bout portant tuant sur le champ le père de la fille. Au cours d’une manifestation qui a eu lieu le lendemain dans les rues de Katana, sept (7) personnes avaient été tuées lors de la répression de ces manifestations.

Lire aussi  Détournements fonds Bukanga-Lonzo : la cour constitutionnelle se déclare incompétente pour juger Matata

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires