Nord-Kivu : Une quarantaine de morts dans une attaque rebelle à Baswagha Madiwe

 

Une attaque rebelle d’une rare ampleur a ciblé trois (3) villages du groupement Baswagha Madiwe, dans l’extrême sud-ouest du territoire de Beni, dans le Nord-Kivu.

Selon les sources de la société civile, il s’agit des villages Masala, Mahihi Keme et Mangamu. Ces agglomérations ont été attaquées dans la matinée de ce samedi 8 juin 2024 par les rebelles ougandais des Forces Démocratiques Alliées (ADF).

Nos sources dressent un bilan lourd de quarante-et-une (41) personnes tuées dans cette attaque. Plusieurs personnes sont portées disparues et des maisons ont été incendiées. Cette attaque porte à près de quatre-vingts (80) civils tués par les ADF dans cette zone en moins de quatre (4) jours. Aucune communication de l’armée n’a été faite sur ces incidents.


Depuis le 4 juin 2024, les ADF ont pris d’assaut cette zone située à la limite des territoires de Beni, Lubero (Nord-Kivu) et Mambasa (Ituri). Ces attaques ont provoqué un afflux massif des déplacés dans les agglomérations supposées sécurisées, notamment Mangina, Beni/Ville et Butembo. Plusieurs villages voisins de la zone, bien que non encore touchés, se vident également de leurs habitants.

Lire aussi  Attaque terroriste à Beni : Moïse Katumbi souhaite que "la lumière soit faite sur cette tragédie"

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires