Guerre dans l’Est : et Kenya aussi…

La guerre d’agression dans la partie Est de la République Démocratique du Congo à la base des déplacements massifs et massacre historique des populations de ce coin du pays livre, chaque jour qui passe des secrets.

À ce jour, la liste des pays qui participent au complot contre le Congo s’est allongée. Le Kenya fait désormais partie des pays agresseurs. Qui l’eut cru? Personne sur cette planète ne pouvait y croire au regard des initiatives de paix entreprises par le pays de William Ruto avec l’implication de l’ancien président Uhuru Kenyatta, fils du père de l’indépendance et premier président de la nation kenyanne, Jomo Kenyatta.
Seulement, les faits sont têtus. Il a fallut le rapport des experts de l’ONU pour mettre à nu l’hypocrisie des dirigeants Kényans.

Aussi , il faut saluer l’esprit clairvoyant de certains analystes qui ont eu à dénoncer l’inactivité des troupes de la force Est-africaine sous le commandement d’un général Kényan. Des signes qui ne trompaient pas. On a alors justifié ce comportement anti congolais par le type de mandat que les soldats de l’EAC sont venus accomplir en RDC.

Lire aussi  Injures, diffamation, mensonges... l'espace médiatique congolais pollué sous le regard passif du CSAC et du ministère des médias

Alibi, accuse un observateur branché sur ce dossier. En effet, le Kenya est cité parmi les pays qui convoitent les richesses du Congo et lui font la guerre. Outre les occidentaux, c’est toute l’Afrique de l’Est qui oeuvre pour le malheur des Congolais. Voilà, la vérité.


Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires