Beni : Le village de Halungupa se vide de ses habitants au lendemain d’une attaque ADF qui a fait 5 morts à Ntoma

La majeure partie de lq population du village de Halungupa en territoire de Beni (Nord-Kivu) afflue vers des entités en apparente accalmie pour échapper aux attaques meurtrières des rebelles ADF qui ont fait de cette localité et ses environs, leur principale cible ces dernières semaines.

La soirée du mercredi au jeudi 16 avril, 5 civils ont péri au cours d’une incursion à Ntoma alors qu’une autre attaque de mêmes rebelles a fait 3 autres morts à Tsotsora, toujours près de Halungupa. L’armée elle, a annoncé avoir respectivement neutralisé 2 rebelles pour chacun de ces 2 assauts.

Face à la précarité de la situation mais aussi à l’incertitude pour l’avenir, des familles entières ont trouvé refuge en ville de Beni, d’autres encore à Bulongo ou à Oicha où ils ont rejoint d’autres déplacés qui y mènent une vie de peine.


Inquiète, la nouvelle société civile congolaise, secteur de Rwenzori, plaide pour le renforcement des opérations militaires dans cette partie. Stéphane Paluku Éric, son coordonnateur, souhaite aussi voir les FARDC basées dans ce secteur être remplacées, car ayant montré leur limite. Bien plus, il soutient que des enquêtes sérieuses soient menées pour déterminer le vrai tueur dans la région de Beni.

Lire aussi  RDC : Les trois députés morts au pont Maï-Ndombe seront inhumés ce dimanche

« Chaque semaine, on est en train d’enregistrer les morts. Les soldats sont là seulement pour tracasser la population mais les gens meurent sans qu’ils ne fassent quelque chose. Si ce n’est pas de la complicité, donc ils sont faibles », dit-il.

Il faut noter que ces attaques surgissent alors que l’espoir se faisait sentir petit à petit à la suite d’une accalmie observée en territoire de Beni. Il y a quelques semaines, les ADF n’ont plus tué comme il en a été le cas peu avant.

La Rédaction

Lire aussi

Les plus populaires