UNIKIN : Mbelu Kabala appelle les professeurs à proposer des protocoles d’accords sur l’après-Covid-19

Le président fédéral de l’Alliance pour le progrès du congo (APC), Mbelu Kabala fustige les revendications des professeurs de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) exigeant un salaire d’au moins 5.000 dollars américains avant la reprise des cours, le lundi 10 août tel que décidé par le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU).

Ancien étudiant de cet Alma mater, il invite, par contre, les professeurs à proposer des protocoles d’accords sur l’après pandémie, en chevauchant la surveillance à la prévoyance sur tous les domaines pour atténuer l’impact de cette maladie. Il l’a fait savoir depuis son fief dans la province du Haut-katanga à ACTU7.CD. Pour lui, « il est temps que les professeurs, la société civile, les politiques et les jeunes réfléchissent ensemble à la manière dont chacun peut contribuer à atténuer les chaos causer par la Covid-19 ».

Mbelu Kabala pense qu’il serait mieux que le Gouvernement passe à la réduction de train de vie des institutions qui, par ailleurs, contribuerait à la stabilité macro-économique due à la baisse de recettes publiques causée par la Covid-19 et songer au partage équitable du trésor public.

Lire aussi  EPST/Sud-Kivu : Les frais scolaires fixés de 3 et 90 USD par trimestre

Les professeurs de l’UNIKIN, réunis dans une dynamique et collectif du personnel de l’ESU, ont annoncé la poursuite de la grève jusqu’à la satisfaction totale de leur cahier de charge. Ils conditionnent toute reprise des activités par le paiement d’un salaire minimum de 5.000$ pour le professeur Associé.

José Muyaya

Lire aussi

Les plus populaires