Assassinat de deux finalistes à Masisi : « Ces pauvres enfants sont victimes de notre inconscience collective » (Tony Eloho)

Des réactions fusent de partout au sujet de l’assassinat de deux élèves finalistes du primaire de sexe masculin dont l’un tué par balle et l’autre noyé dans la rivière Lwindi en groupement Nyamaboko, secteur Katoyi dans le territoire de Masisi. C’était lors d’une attaque perpétrée par des éléments du groupe Maï-Maï Jeudi 27 août 2020.

Dans la foulée, Tony Eloho, communicateur du Front Commun pour le Congo (FCC) monte au créneau et condamne avec ton sévère cet acte « barbare ».

« Jusqu’à quand devrions nous être les lecteurs passifs de ces barbaries répétitives », s’interroge t-il sur son compte Twitter.


Cet acteur politique ajoute, « nos pauvres enfants sont victimes de notre inconscience collective, regrettant que la priorité pour les dirigeants congolais a toujours été Kinshasa, pendant que l’Est du pays continue à saigner.

Au lendemain de ces tueries, le gouvernement provincial du Sud-Kivu a annoncé avoir identifié les auteurs et promis qu’elles ne resteront pas impunies.

Lire aussi  RDC : Les Congolais bloqués en Afrique du Sud arrivent ce Week-end à Kinshasa

En même temps, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo a dans un message relayé sur le compte Twitter de la Présidence RDC, présenté ses condoléances les plus émues aux familles éplorées en les rassurant de son engagement ferme de mettre fin à ces actes ignobles.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires