RDC : « Si le FCC veut avoir une coalition avec Lamuka, nous le ferons avec le peuple » (León Mubikayi)

 

Les réactions ne cessent de tomber au sein de la classe politique après la déclaration de Martin Fayulu et Théodore Ngoyi, tous candidats malheureux à la présidentielle de 2018 accusant le Chef de l’État d’avoir violé la constitution à travers une série d’ordonnances opérées au sein de la justice.

Dans une interview accordée jeudi 3 septembre à Top Congo FM, le député national León Mubikayi, président du groupe parlementaire UDPS a indiqué que la démarche qu’entreprend Fayulu émane de leur partenaire, le Front Commun pour le Congo de l’ancien président Joseph Kabila.

D’où, il estime que si la famille politique de l’ancien président veut coaliser avec Lamuka, l’UDPS sera prête à le faire avec le peuple congolais.


 » Je suis étonné qu’aujourd’hui Martin Fayulu qui est de l’opposition puisse mettre en accusation le chef de l’État Félix Tshisekedi. Ça c’est une démarche purement du FCC. Si le FCC veut avoir une coalition avec Lamuka, nous le ferons avec le peuple congolais. S’il commence à s’allier avec Lamuka pour déstabiliser le chef de l’État, je crois que CACH va faire une coalition avec le peuple pour résister à tout le monde qui voudra mettre en cause le chef de l’État », a-t-il déclaré.

Lire aussi  RDC : Equity-Bank remet un million USD au 1er ministre pour la lutte contre le COVID-19

Ce cadre du parti présidentiel estime que les ordonnances du chef de l’État sont conformes à la constitution.

« Le président tout ce qu’il a fait est conforme à la constitution. il n’a pas chassé les juges de leurs fonctions, il les a orientés dans une autre fonction », a-t-il renchéri.

Les cadres de l’UDPS menacent de recourir à la rue si ce projet de mise en accusation du chef de l’État pour haute trahison persiste.

Eunice Atundu, stagiaire

Lire aussi

Les plus populaires