Kasaï Oriental/rentrée scolaire : les élèves de trois communautés en conflit ne vont pas reprendre les cours ce lundi (Denis Kalombo)

Les élèves de trois communautés en conflit dans le territoire de Katanda, au Kasaï Oriental ne vont pas reprendre le chemin de l’école ce lundi 12 octobre. Telle est l’annonce faite ce weekend par le ministre provincial de l’éducation. Denis Kalombo Ilunga motive sa décision par le fait que les familles de ces communautés vivent dans la brousse. Certains passent nuit à la belle étoile, car plusieurs maisons étaient incendiées dans les affrontements.

« Le gouvernement provincial se démène pour prendre des dispositions sécuritaires, afin de garantir la sécurité des enfants à l’école », a dit le ministre provincial de l’intérieur Lazare Tshipinda Kasonga.

Plusieurs enfants et leurs familles se sont déplacés lors de ce conflit qui a fait une dizaine de mort selon le bilan de la société civile et des centaines de cases incendiées, des dizaines d’écoles vandalisées, rapporte des sources officielles.

Lire aussi  Kinshasa-COVID-19 : Mike Kalambay apporte une aide aux personnes vulnérables

En rappel, les habitants des groupements de Bena Nshimba, Bena Kapuya et Bena Muembia, dans le territoire de Katanda vivaient à couteaux tirés depuis plusieurs mois. Plusieurs familles passent nuit à la belle étoile dans les villages environnants ce territoire.

Samedi 03 octobre dernier, le Gouverneur du Kasaï Oriental avait effectué une visite d’inspection et de consolation à la population du territoire de Katanda.

Devant les populations de ces trois groupements, l’autorité provinciale avait exprimé son indignation de constater qu’en plein XXIème siècle, ces communautés recourent encore à la brutalité, une pratique qui n’a aucune base juridique, pour résoudre leurs différends.
Il leur avaient promis une aide dans les prochains jours, chose qui n’est pas encore faite.

Hervé Landry Ngoyi, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires