Le Japon offre à la RDC 2.730.000 USD d’assistance alimentaire pour l’année fiscale 2020

 

La RDC, à travers la ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et le Japon représenté par son ambassadeur en RDC ont signé, le jeudi 15 octobre à Kinshasa, l’échange de notes du programme d’assistance alimentaire pour un montant évalué à 2.730.000 USD en faveur du Congo-Kinshasa pour l’année fiscale 2020.

La ministre d’État, ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, a salué la détermination du Gouvernement japonais à accompagner la RDC dans son programme de reconstruction même pendant le moment difficile comme celui marqué par la pandémie à Covid-19 qui secoue le monde entier. Elle a félicité l’élection du nouveau Premier ministre japonais, Yoshihide Suga, et son gouvernement, et dit espérer relancer les discussions en suspens sur la coopération entre la RDC et le Japon au moment venu.

L’ambassadeur du Japon en RDC a indiqué que cette assurance consiste à fournir 3.900 tonnes de riz au bénéfice de la population congolaise afin d’améliorer sa situation nutritionnelle. Le diplomate japonais a souligné que cette assistance du Japon est le fruit d’une étroite collaboration avec le ministère du Plan, avant de se féliciter pour tous les efforts consentis dans la réalisation de cette coopération et l’excellente gestion des fonds de contrepartie.

Lire aussi  RDC : Les Congolais bloqués en Afrique du Sud arrivent ce Week-end à Kinshasa

Cette assurance, a ajouté Hirisho Karine, s’inscrit dans le cadre de la coopération économique japonaise qui vise à promouvoir le développement économique et social de la RDC. Il s’est dit convaincu que l’apport du Japon constitue un soutien supplémentaire dans un contexte économique très difficile où la RDC fait face à la pandémie de la Covid-19.

L’aide du Japon intervient 48 heures après le cri d’alarme de l’Organisation mondiale pour l’alimentation (FAO) sur la crise alimentaire en RDC. Selon cette organisation des Nations Unies, en RDC, la situation alimentaire s’est largement dégradée cette année. Selon la FAO, près de 22 millions de Congolais sont aujourd’hui en insécurité alimentaire, soit un congolais sur quatre. En cause, notamment la pandémie de Covid-19 et les mesures prises pour y faire face.

« L’insécurité alimentaire est souvent due à un certain nombre de facteurs et ces facteurs, malheureusement, ces derniers mois ont été exacerbés à tous les niveaux : l’insécurité, les conflits interethniques, les conflits armés et puis la pandémie est venue s’ajouter à cela », a précisé la FAO dans un communiqué.

Lire aussi  Tshisekedi reçoit la Directrice Générale du FMI ce mercredi

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires