RDC-Mise en place du RAM : des mouvements citoyens saluent l’initiative et invitent la population à participer activement aux efforts d’éradication de l’insécurité

Le collectif des mouvements citoyens était ce lundi 19 octobre, devant la presse à Kinshasa pour expliquer le contours et les avantages qu’apportent le projet d’identification des appareils mobiles (RAM), initié par le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’information et Communication (PTNTIC) Augustin Kibassa Maliba.

Cette sortie médiatique fait suite à leur entretien avec le ministre de tutelle après avoir annoncé une manifestation de protestation contre la redevance de 1 à 7$ de la certification des appareils mobiles en RDC.

Muanda Musoli Kanga, Coordonateur de ce collectif, regroupant les différents mouvements citoyens notamment ECCHA, Debout na Nko, APACHA-RDR (Alliance des Patriotes pour le Changement), Lutte Positive LUCOV, Congolais Debout, Muana Mboka, Jeunesse en Action… a motivé la décision d’annuler la manifestation de protestation après avoir bénéficié des explications claires au sujet de la mise en œuvre du RAM.


Il a expliqué que le RAM va faciliter au gouvernement de réduire l’insécurité dans la partie Est de la République, mais également de lutter contre les téléphones contrefaits qui risquent d’occasionner différentes maladies dans les jours à venir.

Lire aussi  Kinshasa :  "Au vu de l'évolution des sauts-de-mouton, on ne les aura tous finis au 30 juin" (Jean-Claude Katende)

 » La mise en œuvre de l’identification et du registre des appareils mobiles RAM/RDC qui date de 2016, a comme importance de rechercher la solution contre l’insécurité qui sévit dans l’Est du pays via la géolocalisation des utilisateurs des appareils mobiles. Mais aussi de protéger la population congolaise contre les méfaits des appareils mobiles contrefaits », a déclaré Muanda Musoli Kanga.

A travers cette redevance, le gouvernement sera capable d’installer dans les prochains jours, la connexion internet gratuite dans les différentes institutions et Universités de la place pour permettre aux étudiants de mener les recherches sur internet gratuitement.

Convaincu des explications du ministre Kibassa, le collectif des mouvements citoyens a invité la population à participer activement aux efforts d’éradication de l’insécurité en payant la redevance de 1 à 7$ l’an.

Ce projet sera exécuté par l’ARPTC (autorité de régulation des postes et télécommunications) avec l’appui technique de la société 5C énergy.

Il sied de signaler que grâce au RAM, plus de 38.000 000 d’abonnés ont été identifiés en moins de deux semaines selon l’ARPTC. Ceci contrairement aux statistiques de 32 000 000 données par les sociétés de communication.

Lire aussi  Après Bujumbura, Brazzaville, Luanda et Cape Town, Tshisekedi à Moroni

Dostin Luange

Lire aussi

Les plus populaires