Rutshuru/Conflit Hutu-Nande : Le Barza intercommunautaire met en garde les tireurs de ficelles

Les membres du Barza intercommunautaire en mission le week-end dernier dans le territoire de Rutshuru ont prêché la paix et la cohésion sociale entre communautés en cette période où des vives tensions entre Hutu et nande ont causé des morts.

Selon le professeur Bauma Balingene Alex, président du Barza intercommunautaire au Nord-Kivu, ils ont été envoyés par le Gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita pour écouter la population de Kiwanja sur les vrais problèmes à la base de l’éclatement du conflit ethnique entre les Hutus et les Nandes afin d’applanir les divergences.

« Effectivement nous sommes descendus sur terrain parce qu’il y avait une situation d’insécurité criante, et il y a eu des tueries apparemment ciblées, raison pour laquelle l’autorité Provinciale a décidé de nous envoyer sur terrain pour que nous puissions découvrir réellement ce qui se passe pour que nous puissions lui mettre au parfum », explique-t-il.

Lire aussi  Nord-Kivu : des blessés graves dans des altercations entre la population et des militaires de l'EAC à Sake

Sur place dit-il, le Barza intercommunautaire a appelé les deux ethnies en conflits à la tolérance mutuelle avant d’appeler les jeunes à ne pas céder à des manipulations politiciennes.

« Nous nous sommes entretenus avec presque toutes les communautés bien représentées et nous pensons que le message fort que nous pourrions donner est de demander à toutes les communautés du territoire de Rutshuru de vivre ensemble dans la paix et la cohésion sociale. Aucune communauté ne peut pourchasser l’autr , c’est impossible, nous demandons la tolérance mutuelle et qu’on ne puisse pas accompagner les tireurs de ficelles », poursuit Bauma Valou Alex.

Près de 15 personnes sont mortes dans des conflits entre les Hutus et les Nandes en territoire de Rutshuru vers la deuxième quinzaine du mois d’octobre 2020. Le Gouvernement provincial avait dépêché sur place une forte équipe pour échanger avec les leaders des communautés protagonistes. Il a été décidé d’organiser dans un tout bref délai un dialogue.

Lire aussi  Nyiragongo : La société civile dénonce la résurgence des cas de kidnapping à Munigi

David Lupemba

Lire aussi

Les plus populaires