Consultations : Marie-Josee Ifoku et Théodore Ngoy évoquent l’éventualité de la dissolution du Gouvernement devant Félix Tshisekedi

L’éventualité d’une dissolution du Gouvernement a été un des points inscrits au menu des échanges, le jeudi 5 novembre, entre Félix Tshisekedi et un groupe des anciens candidats Président de la République dans le cadre des consultations initiées par le chef de l’État. Marie-Josee Ifoku et Théodore Ngoy ont chacun apporter leur contribution sur ce sujet.

Marie-Josee Ifoku veut tout simplement que le Gouvernement Ilunga tombe. Pour elle, « tous les anciens candidats à la Présidentielle du 30 décembre 2018 partagent la vision du Président de la République ». « La majorité parlementaire actuelle est fabriquée », a dit Marie-Josee Ifoku à Félix Tshisekedi.

Théodore Ngoy, un autre ancien candidat Président de la République présent au Palais de la Nation et avocat des deux juges de la Cour constitutionnelle Ubulu et Ngozi, dit être revenu sur le cas de ses clients. Cependant, il affirme que pour dissoudre le Gouvernement, « il faut qu’il y ait une crise persistante entre l’Exécutif national et le Parlement, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui”.


Entre ses deux hypothèses soulevées par Marie Josée Ifoku et Théodore Ngoy, Seth Kikuni est intervenu pour dire à Félix Tshisekedi qu’il doit penser à la stabilité du pays. Débats auxquels ont également pris par Typhon Kin-Kiey Mulumba, Noël Tshiani, Gabriel Mokia, Sylvain Masheke…

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires