Consultations : Dénis Mukwege plaide pour les réformes institutionnelles « profondes et ambitieuses » auprès de Félix Tshisekedi

Reçu en premier par le Président de la République Félix Tshisekedi dans le cadre des consultations presidéntielles au palais de la nation, Denis Mukwege plaide pour les réformes institutionnelles. Selon le prix Nobel de la paix, la RDC ne décollera pas, si « on ne réussit pas à initier des réformes institutionnelles profondes ».

« (…) Ces réformes doivent être profondes, courageuses et ambitieuses. Elles nous permettront d’avoir une armée, une police et un service de renseignement, bref, l’ensemble de la sécurité tout à fait apolitique et professionnelle », a-t-il dit devant la presse.

Et d’ajouter, « nous avons également besoin d’avoir une justice, la cour constitutionnelle et une CENI tout à fait apolitique. Ce sont des questions capitales parce que tout le monde veut à tout prix contrôler les institutions pour se maintenir au pouvoir, alors que si nous avons des institutions apolitique, neutre et professionnelles, chacun pourra faire prévaloir ses capacités de gouverner et non pas compter sur une hypothétique fraude ».


Pour Denis Mukwege, la coalition FCC-CACH ne doit pas être une espèce de oasis où se cache les criminels.

Lire aussi  RDC : André Mbata invite le PG à ordonner l'arrestation immédiate du ministre Tunda Ya Kasende

« Les crimes contre l’humanité nous concernent tous. Moi, je ne suis pas juge et je ne peux pas identifier ces criminels. Mais si vous êtes dans la coalition et que vous avez commis des crimes, vous devez répondre de vos actes », a-t-il renchéri.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires