« Ces consultations sont une lueur d’espoir pour les jeunes qui avaient déjà perdu espoir » (Jeunesse UDPS/Mbuji-Mayi)

 

Les jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, soutiennent les consultations initiées par le chef de l’État. Lebon Michel Tshimanga secrétaire fédéral adjoint de la ligue des jeunes en charge de la santé fédération de Mbuji-Mayi, estime que c’est une lueur d’espoir pour le peuple congolais en général et en particulier pour les jeunes.

Pour lui, ces consultations permettront au chef de l’État de réajuster l’action gouvernementale.
 » Ces consultations sont une lueur d’espoir pour les jeunes que nous sommes parce-que nous avons petit à petit commercé à désespérer. Cependant, avec ces consultations nous pensons que la majorité de la classe politique est unanime par rapport à la marche du pays pour le moment. Avec ces consultations, nous pensons que le chef de l’État va recueillir les avis de tout un chacun pour arriver à reconfigurer ou requalifier la majorité. Nous voulons avoir une nouvelle majorité au niveau du parlement afin d’accompagner le chef de l’État dans sa vision. S’il constate qu’il y a crise, il peut jouir de ses prérogatives, dissoudre le parlement car nous jeunes avons marre de voir les choses se dérouler comme telles », a dit Lebon Michel.

Lire aussi  Kinshasa : La loi de D. Mbau sur la dot diverge les points de vue dans le chef de la population (Reportage à Kisenso)

Il considère que l’anthousiasme qui a caractérisé différents acteurs politiques, religieux et de la société civile détermine l’issue heureuse.
 » j’ose croire qu’avant ces consultations, il y’a eu un travail qui a été fait en amont, vous n’avez qu’à constater l’anthousiasme qu’avaient les responsables de la CENCO, le prix Nobel Denis Mukwege, Jean-Pierre Bemba après avoir échangé avec le chef de l’État, vous comprenez que les gens sont déterminés à accompagner le chef dans une nouvelle majorité. En face, nous avons le FCC qui ne jure que par l’accord qui a mis en place la coalition. Nous nous disons qu’aucun accord ne peut être au dessus de la constitution. Donc un accord qui est en désaccord avec la constitution, est nul. La jeunesse espère beaucoup dans ces démarches du chef de l’État, » a-t-il renchéri.


Débutées depuis la semaine dernière, les consultations de Félix Tshisekedi pourraient prendre fin cette semaine. Le chef de l’État va dans une nouvelle adresse annoncer ses nouvelles décisions prises en marge de ces consultations.

Lire aussi  Soutien à la gratuité de l'enseignement : À Ngiri-Ngiri, le Président a.i de la JUDPS/Kibassa offre des fournitures scolaires aux élèves

Hervé Landry Ngoyi, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires