Kasaï Oriental : les quatre lauréats du concours national des métiers couronnés par l’agence belge de développement

 

Quatre lauréats qui ont représenté la province du Kasaï Oriental au concours national des métiers à Lubumbashi, ont regagné la ville de Mbuji-Mayi l’après-midi de mardi 10 novembre. Ces lauréats fruits du projet EDUKOR de l’agence Belge de développement (ENABEL) ont été conduits à l’hôtel métropole où une cérémonie a été organisée à leur honneur. Dans sa prise de parole, Lycie Carlier, chef du projet EDUKOR/ENABEL, a dit sa fierté pour « la brillante représentation de la province du Kasaï Oriental couronnée par l’obtention des médailles ». Elle « a exhorté les promus à la fructification des enseignements reçus au projet de la société ».
« Je m’adresse aux jeunes lauréats, le plus important c’est votre avenir, et cet avenir ne s’est pas défini lors de ce concours. Il se définit grâce aux décisions que vous prenez et vous prendrez chaque jour durant vos activités », a-t-elle dit.

Pour sa part, le représentant des lauréats a remercié ENABEL, les encadreurs ainsi que les autorités pour leur accompagnement.
Pour Denis Kalombo, ministre provincial de l’éducation, l’occasion était belle pour louer les efforts du partenaire ENABEL dans l’éducation des jeunes. Il a invité les autres jeunes a emboîter les pas à ces lauréats.
 » C’est ici l’occasion d’exprimer ma gratitude au royaume de Belgique pour son soutien multiforme apporté à notre province. Après la construction des centres d’application à travers les écoles techniques de la ville ainsi que leur équipement, nous en sommes aux résultats plausibles dont ces lauréats de ce jour qui sont les fruits d’une bonne sélection et d’un bon coaching dont ils ont bénéficié d’ENABEL. A travers cette cérémonie, je lance un appel aux parents et élèves d’intégrer les filières techniques », a-t-il indiqué.

Lire aussi  Calendrier de l'année académique à l'ESU : Thomas Luhaka répond vendredi à l'Assemblée nationale

Il sied de noter que ces lauréats sont issus de l’école secondaire générale technique de la Kanshi « ESGTK » en section soudure et l’Institut Makala en section menuiserie.


Hervé Landry Ngoyi, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires