Kinshasa : Environ 500 enfants diabétiques pris en charge gratuitement par le Centre de santé BDOM à Limete

Environ 500 enfants diabétiques de la ville de Kinshasa sont pris en charge gratuitement par le Centre de santé du Bureau diocésain des oeuvres médicinales (BDOM) à Limete. Les jeunes dont là ce varie entre 0 et 18 ans touchés par le diabète sont suivis par cette structure de l’Archidiocèse de Kinshasa. Ils y bénéficient du nécessaire (apport médical et psychologique) parfois jusqu’à l’âge de 27 ans.

Initiée le jeudi 12 novembre par le Centre d’éducation diabète et santé, la visite de ce centre médical a permis à 26 journalistes de trois provinces de la RDC en session de formation d’éducation et sensibilisation du diabète sucré de se rendre compte du fonctionnement d’un site du pris en charge de cette maladie chronique. Sur place, les activités se déroulent normalement comme dans tous les hôpitaux. Seulement, cette clinique du diabète sépare ses installations des services généraux.

Malgré la bonne volonté du Centre de santé BDOM à mettre gratuitement ses services à la disposition des enfants malades du diabète, est confronté à plusieurs difficultés. Dr Dinauz Ray explique qu’ils recourent fréquemment à l’insuline « sans lequel un jeune malade ne saurait pas vivre contrairement à un adulte ». Aussi, cet établissement met à la disposition des enfants diabétiques des appareils pour la glycémie. « C’est une maladie chronique qui nécessite une suive à vie et on ne peut m’as prendre de l’insuline sans repas », fait savoir Dr Dinauz Ray.

Lire aussi  La Roumanie appuie le Diocèse d'Idiofa dans la lutte contre la pandémie de la COVID-19

Le Centre de santé BDOM a fait le traitement du diabète son cheval de bataille. Une infirmière abordée estime que « quand un enfant atteint du diabétique est bien suivi, cela n’est pas un problème. Il va vivre comme tout le monde sans anomalie ». C’est dans ce sens que le Centre de santé BDOM intervient également deux fois la semaine dans l’encadrement des jeunes diabétiques capables de maîtriser certaines astuces médicales pour leur survie (glycémie, hypoglycémie…).

Heureux de la visite des hommes de média, ce médecin affirme que « la plupart des enfants diabétiques que nous suivons viennent des familles dépourvues et sont en manque de nourriture ». Voilà pourquoi l’infirmier titulaire et chef du centre a fait appel aux personnes de bonne volonté à leur venir en aide qui leur permettra de sensibiliser contre le diabète sucré.

Le Centre de santé BDOM ne se contente pas seulement de soigner ou d’apporter assistance aux enfants diabétiques. Grâce à ses partenaires, il essaie tant mieux que mal à informer la population sur la prévention de la maladie. C’est dans ce sens que l’informer Martin Masumadi oeuvrant dans ses installations a composé deux chansons à travers lesquelles le centre sensibilise les Congolais sur la manière de vivre devant leur aider à éviter le diabète.

Lire aussi  Arrestation JJ Mamba : "On essaie de faire pire que sous le régime Kabila" (Seth Kikuni)

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires