Goma : Deux personnes meurent après des manifestations violentes à Majengo

Goma : Deux personnes meurent après des manifestations violentes à Majengo

Deux personnes dont un jeune homme et une femme sont décédées à l’issue des manifestations qu’ont organisé des jeunes du quartier Majengo dans la commune de Karisimbi jeudi et vendredi pour décrier la recrudescence de l’insécurité.

Selon nos sources, le jeune homme est mort le vendredi après avoir été poignardé jeudi par des manifestants violents qui lui reprochaient de refuser de collaborer avec eux dans le cadre de cette manifestation et d’avoir collaboré avec la police pour les faire arrêter.


« Le jeune homme leur a dit que cette manifestation violente ne valait pas la peine d’être organisée, il a aussi refusé de leur donner des pneus qu’ils lui ont demandés lors de cette manifestation, c’est ainsi que, pris de colère, ils ont décidé de tuer, ils l’ont localisé puis ils l’ont poignardé, il a été admis dans une structure sanitaire malheureusement hier vendredi il a succombé de ses blessures « , indique notre source.

Lire aussi  Licenciements abusifs des agents chez Orange RDC : Le PMVS demande à l'inspecteur général du travail d'ouvrir une enquête contre le Directeur Général

La même source précise qu’une femme qui n’a pas pu supporter la scène du meurtre de ce jeune homme qui a été poignardé, a piqué une crise cardiaque avant de rendre l’âme également le vendredi.

En début d’après-midi de ce samedi 19 décembre, le Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita accompagné du président de l’Assemblée provinciale et du comité Provincial de sécurité, a rendu une visite de compassion aux familles de deux personnes décédées. Sur place, Carly Nzanzu Kasivita a promis que ces actes ignobles ne passeront pas inaperçus et ne resteront pas impunis.

L’autorité provinciale a, à cette occasion lancé une mise en garde sévère aux instigateurs des troubles dans le quartier Majengo. Pour Kasivita, ces derniers seront recherchés, retrouvés et punis conformément à la loi, car dit-il, des politiciens en mal de positionnement ne peuvent pas continuer à manipuler des jeunes pour cracher sur les efforts des autorités dans le cadre de la recherche de la sécurité dans ville de Goma.

Lire aussi  Ituri : Reprise du trafic routier entre Komanda et Luna sous escortes armés

Jeudi et vendredi, des jeunes du quartier Majengo sont descendus dans la rue pour réclamer la sécurité à Goma. Ils ont placé des barricades sur la chaussée, situation qui a conduit aux échauffourées avec les éléments de la police nationale congolaise.

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires