RDC : Mutamba dit non à l’union sacrée

 

La Nouvelle Génération pour l’Emergence du Congo (NOGEC), un regroupement politique dirigé par Constant Mutamba Tungunga, renouvelle son engagement à lutter pour le renouvellement de la classe politique et du Front Commun pour le Congo.

Cette décision a été annoncée à l’issue d’une série des consultations internes amorcées jeudi 14 janvier par la NOGEC en vue de recueillir les avis des membres de ce regroupement sur la situation politique qui prévaut actuellement en République Démocratique du Congo.

« La NOGEC renouvelle son engagement à lutter efficacement pour le renouvellement politique au sein du Front Commun pour le Congo en particulier et de la classe politique Congolaise en général », peut-on lire dans la déclaration transmise à ACTU7.CD.

Parlant de l’union sacrée initiée par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, la NOGEC souligne que « la vague d’adhésions observées ces derniers temps est une preuve éloquente que le problème du pays demeure sa politique actuelle caractérisée par des antivaleurs et l’inconstance politique avérées ».

« Pour ne pas tomber dans ce même piège », le Président de NOGEC « exhorte les sociétaires du FCC à resserrer les rangs et à éviter toute stigmatisation de nature à porter atteinte à la cohésion du groupe ».

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires