Accident à Munigi au Nord-Kivu : Tshisekedi prend en charge les soins des blessés et les obsèques des décédés (Gouverneur)

 

Le Gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu a effectué une visite de compassion ce samedi 20 mars aux victimes de l’accident de la circulation survenu dans la soirée de vendredi 19 mars au parking de Kihisi dans le village Rukoko, Groupement Munigi, territoire de Nyiragongo près de la ville de Goma, qui a fait 21 morts et 16 blessés selon un bilan encore provisoire.

Sur instruction du Chef de l’État, l’autorité provinciale a présidé une réunion de crise où plusieurs mesures salutaires ont été prises à l’égard des usagers de cette route qui quittent Goma vers le nord de la province via le territoire de Nyiragongo et ceux qui y exercent des activités.

Carly Nzanzu Kasivita a annoncé à cet effet que « la prise en charge des personnes blessées internées dans des hôpitaux et l’accompagnement en terme des funérailles des personnes décédées » dans cet accident va être assurée par le Président de la République Félix Tshisekedi qui a d’ailleurs « transmis ses compassions aux familles éplorées ».

Lire aussi  Journée internationale de la paix : La société civile de Goma peint un tableau sécuritaire sombre dans la ville

« Je voudrais confirmer que la prise en charge des malades va être assurée par le Président de la République, mais aussi l’accompagnement en terme des funérailles de différentes familles qui ont été éplorées. Nous avons identifié 21 corps, il y a aussi des blessés mais certains sont dans un état grave, et ce bilan est encore provisoire. Le chef de l’État a annoncé sa participation et nous sommes en train d’exécuter ses recommandations », a dit le Gouverneur Kasivita.

Il sied de noter qu’à l’issue de cette réunion de crise tenue ce samedi 20 mars, le Ministère des transports ainsi que la police nationale Congolaise ont été chargés d’étudier les faisabilités qui « peuvent conduire à la délocalisation du marché qui est situé près de cette route et qui expose ceux qui y exercent à des accidents ».

David Lupemba, à Goma

Lire aussi

Les plus populaires