Insécurité à Kananga : le gouvernement appelé à délocaliser le secteur opérationnel

 

Théodore Muamba, professeur en sociologie, a invité le gouvernement à délocaliser le secteur opérationnel établi à Kananga comme une solution de lutter contre l’insécurité car, poursuit-il, ce secteur semble inopérationnel dans cette partie du Kasaï-Central.

Il l’a dit lors de l’émission dialogue entre congolais à la radio Okapi ce mardi 23 mars 2021 sur l’insécurité grandissante à Kananga.

De son côté Albert Kyungu, cadre de la société civile, intervenant également à cette émission a préconisé le rétablissement de l’autorité de l’Etat en mettant en place un gouverneur responsable qui serait redevable. Cet activiste des droits de l’homme propose également le renforcement de la police nationale congolaise au Kasaï-Central en ressources humaines, matérielles, managériales pour faire face à cette insécurité grandissante à Kananga.


Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement provincial, qui reconnaît néanmoins l’existence de cette insécurité appelle la population à dénoncer les malfrats avant de dresser un bilan sombre de cette situation.

Lire aussi  Ituri : Le député national Ézéchiel Kambale appelle la population de Babombi à "se souder à son armée pour vaincre l'ennemi"

 » Je n’ai pas méconnu le cas de criminalité. On a enregistré 9 cas de vols qualifiés perpétrés, 21 cas de vols échoués, il y a eu 9 voleurs arrêtés et déférés au parquet. Pour le mois de mars, nous avons 6 cas de vols qualifiés, on a déjoué 14 cas de vols et on a arrêté 11 voleurs », a laissé entendre Tharcisse Muzeke, ministre de l’éducation et porte-parole du gouvernement provincial.

Il convient de rappeler que la nuit du 22 au 23 mars 2021 a été la plus longue à Kananga. Plus de deux familles ont été visitées et des biens emportés par des hommes non autrement identifiés. C’est notamment un homme et son épouse non loin de l’inspection de la police qui ont été copieusement tabassés par les bandits et ces derniers ont emporté une moto, des téléphones et une importante somme d’argent. Les victimes sont internées dans une structure sanitaire pour des soins.

Jérémie Descon Muambi à Kananga

Lire aussi  Ituri : Au moins 7 morts dans une embuscade de la CODECO à Djugu

Lire aussi

Les plus populaires