Ass. Nat. : « il ne faut pas que ce changement pour lequel nous nous sommes si tant investis, devienne un slogan vide » (Mboso)

 

Le président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso N’kodia a, lors de son adresse aux députés nationaux au cours de la séance plénière de ce lundi 29 mars 2021, « insisté pour que le changement pour lequel les élus nationaux se sont tant investis depuis quelques mois ne devienne pas un slogan vide, non suivi des résultats positifs ».

 » Il ne faut pas que ce changement, pour lequel nous nous sommes si tant investis devienne un slogan vide ni vœu pieux creux, non suivi des résultats », a-t-il indiqué lors de son discours.

À lui d’ajouter, « pour que débutent les changements positifs, il nous faut une prise de conscience collective. C’est par-là que passe inéluctablement tout changement radical. Il s’agit également des urgences sécuritaires, politiques, humanitaires et socio-économiques ».


Par ailleurs, le speaker de la chambre basse a aussi plaidé pour le rétablissement de la paix dans la partie Est du pays où les groupes armés et les terroristes de l’ADF continuent à décimer la population.

En parallèle, Christophe Mboso N’kodia a exhorté tout congolais qui collabore, de près ou de loin, avec les groupes armés terroristes toujours actifs dans l’Est du pays, de les quitter définitivement pour prouver leur attachement à la patrie et leur amour pour le peuple congolais. À l’en croire, dans ce même ordre d’idée, l’Assemblée nationale s’emploie à demander au gouvernement d’accélérer le programme » désarmement, démobilisation et réinsertion ».

Pour le sujet qui concerne la sortie imminente du gouvernement, le président de l’Assemblée nationale observe qu’une certaine opinion est gagnée par l’impatience et pense que la mise en place d’un nouveau gouvernement est, certes, une nécessité mais ne devrait pas faire perdre l’espoir aux congolais qui soutiennent la vision du chef de l’État.

Dans sa conclusion, Christophe Mboso N’kodia a remercié le gouvernement américain pour sa décision salutaire déclarant officiellement les ADF comme un groupe terroriste. Et est convaincu que les autres partenaires de la RDC vont poursuivre cet élan pour l’aider à éradiquer le règne de la violence installée dans l’Est du pays.

Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires