Exclusif/Cité du fleuve : Des investisseurs congolais en guerre ouverte contre le gérant français Robert Choudury!

 

Des investisseurs congolais ayant misé des millions des dollars américains à la Cité du fleuve sont en guerre ouverte contre le gérant français d’une société établie aux Bermudes qui sont un archipel britannique situé dans l’océan Atlantique nord et connu pour ses plages de sable rose telles qu’Elbow Beach et Horseshoe Bay. Ce, dix ans après le lancement de ce site qui devrait être le « Dubaï à Kinshasa ».

Et pour cause, la Cité du fleuve n’aurait pas concrétisé les promesses faites aux investisseurs congolais. Les promoteurs de la Cité du fleuve promettaient à son lancement il y a dix ans un cadre idéal, mieux un « Dubaï à Kinshasa » à l’écart du chaos urbain de la capitale de la RDC. Mais dix ans après, ce rêve immobilier prend l’eau à Kinshasa. Un grand nombre des occupants ont séché les lieux parce que ne remplissant plus les conditions.

Pour ces investisseurs congolais, « la Cité du fleuve est donc une arnaque, l’échec d’un projet d’urbanisme haut de gamme à Kinshasa ». Et pourtant stars de la rumba, banquiers, hommes d’affaires, politiciens affairistes : des nouveaux riches ont investi dans des appartements et des villas, à l’écart du quartier populaire de Kingabwa sur des terrains gagnés sur le majestueux fleuve Congo.

Des fins limiers d’ACTU7.CD racontent qu’il ne fait plus beau vivre actuellement à la Cité du fleuve. La preuve, des familles y survivent dans des logements exigus exposés aux inondations, aux coupures d’eau et d’électricité, mal desservis par des routes défoncées. Herbes et des drapeaux provenant des flaques d’eau issues du fleuve Congo. Le projet a pris l’eau avec des inondations régulières en saison des pluies, comme en décembre dernier.

Tout indique que Mukwa Investments est basé dans le paradis fiscal des Bermudes dont le gérant, le Français Robert Choudury auront à faire à la justice dans un avenir très proche. Toutes les conditions d’un procès seraient donc réunies. Les propriétaires auraient même déjà demandé l’arrestation du gérant français Robert Choudury qu’ils accuseraient de tous leurs maux.

Le président du syndicat des propriétaires, Serge Kasanda, recherché par la justice à propos de l’affaire de Mygoldrev, aurait, il y a quelques mois, adressé un mémorandum à la Présidence de la République pour se plaindre de la situation notamment la mauvaise qualité de l’eau. A ce jour, aucune suite ne lui est réservée.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires