Union sacrée : « Coincé » à l’Assemblée nationale, Sama Lukonde se lance de nouveau dans la consultation des députés

 

Sama Lukonde a débuté, le vendredi 23 avril, des nouvelles consultations. Cette fois-ci, le Premier ministre échange avec les députés de son camp politique, l’Union sacrée de la Nation. Dans ces premiers contacts, il a pris langue avec les élus de l’ex-province du Bandundu, du Kongo Central et du Grand Équateur. Le chef de l’Exécutif national devra clôturer ces discussions le samedi 24 avril, renseigne-t-on.

Ces nouvelles consultations amorcées par Sama Lukonde interviennent 24 heures après que la présentation du programme du Gouvernement devant la Représentation nationale soit renvoyée sine die pour une date ultérieure. Officiellement, rien ne justifie ce report du moment où les Congolais attendent l’investiture de l’équipe gouvernementale. Seules les rumeurs alimentent la chronique.

Si, pour le député Eliezer Tambwe, l’absence des élus de la partie Est du pays est à la base du report du passage du Premier ministre au Parlement, d’autres voient des manoeuvres purement politiques. La fronde soulevée par un groupe des députés exigeant la « récompense » après avoir renversé le bureau Mabunda serait beaucoup dans ces contre-temps.

Des observateurs avertis voient, à travers la nouvelle démarche de Sama Lukonde, une manière pour le Premier ministre de convaincre les élus de l’Union sacrée et de s’assurer de leur soutien au programme du Gouvernement. Caution sans laquelle le nouveau Gouvernement ne sera pas investi comme prévu appelant ainsi à la démission du Premier ministre.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires