Kasaï-Oriental: l’UDPS/Tshisekedi dénonce « une main noire » derrière l’arrêt des travaux de réhabilitation de l’aéroport de Mbuji-Mayi

 

L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/ Tshisekedi) fédération Kasaï-Oriental, dénonce « une main noire » derrière l’arrêt des travaux de réhabilitation de l’aéroport de Mbuji-Mayi. Dans une correspondance adressée au Ministre national des transports et voies de communication ce vendredi 30 avril, ce parti au pouvoir accuse les autorités nationales de la régie des voies aériennes (RVA) d’être derrière le blocage des matériels à la Société nationale des chemins de fer du Congo (SNCC)/Lubumbashi, matériels destinés aux travaux de modernisation de l’aéroport de Mbuji-Mayi.

«Le comité fédéral de l’UDPS/Mbuji-Mayi constate que les travaux de construction de l’aérogare de Mbuji-Mayi sont aux arrêts à cause de manque des matériels qui sont bloqués à Lubumbashi jusqu’à présent, alors que ces travaux sont prévus pour 24 mois. Après nos enquêtes, il ressort qu’il y a une main noire derrière ce blocage encouragé par certains hauts responsables de la RVA (régie des voiries aériennes) au niveau national, pour saboter la modernisation de l’aéroport de Mbuji-Mayi», lit-on dans ce document signé par le président fédéral Jean-Paul Mbwebwa Kapo, dont une copie est parvenue à ACTU 7.CD

«L’UDPS fédération de Mbuji-Mayi dénonce avec la dernière énergie ces antivaleurs entretenus à dessein par ces hauts cadres de la régie des voies aériennes, dans le but de saboter la vision du Président de la République, Chef de l’État ‘le peuple d’abord‘«, ajoute ce document.

Le parti cher Félix Tshisekedi au Kasaï Oriental, demande l’implication personnelle du Ministre des transports et voies de communication afin de débloquer cette situation devenue inquiétante pour toute la population Kasaïenne et promet «des actions d’envergure« si rien n’est fait dans le temps.

Le comité fédéral salue par ailleurs la démarche du directeur général de la RVA, d’obtenir un crédit de l’ordre de 45 millions USD auprès d’Equity Banque (BCDC), une somme qui sera affectée à l’épuration des arriérés de salaire de quatorze (14) mois des agents de la RVA et moderniser certains aéroports du pays dont celui de Mbuji-Mayi.

Pour rappel, plus de vingt (20) conteneurs des matériels de la modernisation de l’aéroport international de Mbuji-Mayi sont bloqués à la gare SNCC Lubumbashi. C’est ce qui justifie l’arrêt des travaux. Lors du conseil de ministres la semaine dernière, le gouvernement provincial a pris la décision de dépêcher une délégation à Lubumbashi pour s’enquérir de la situation.

Hervé Landry Ngoyi, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires